LAND (E. H.)


LAND (E. H.)
LAND (E. H.)

Edwin Herbert LAND 1909-1991

Principalement connu comme l’inventeur de la photographie instantanée Polaroid, Edwin Land (Bridgeport, Connecticut, 1909-Cambridge, Massachusetts, 1991) était à la fois homme de sciences et réalisateur industriel. Toute sa vie et sa carrière seront marquées par le double objectif qu’il s’était fixé dans son adolescence: s’accomplir dans le domaine des sciences en menant des recherches spécifiques et maîtriser la mise en œuvre concrète de ses propres découvertes. Il aura deux fois l’occasion de mener à bien ce processus.

Dès dix-sept ans, en entrant à Harvard, il s’intéresse à la polarisation de la lumière, avec comme objectif de concevoir un polarisant artificiel, sous forme d’un filtre facile à fabriquer. Il en perçoit déjà les multiples applications, notamment pour les lunettes ou devant les phares d’auto et, d’une façon générale, pour réduire toutes les sources d’éblouissement. Après plus de trois ans d’effort, il conçoit un matériau synthétique en feuillets sur lesquels on fixe des millions de microcristaux de substances dichroïques, tous orientés dans le même plan. Mais il reste à réaliser la machine à couler ces filtres. En fin d’année 1934, pressés par l’urgence d’une première commande de polarisants pour des caméras Kodak, Land et ses collaborateurs réaliseront le tout en une quinzaine de jours et de nuits consécutifs sans s’arrêter. De cette première aventure scientifique et industrielle naquit, en 1937, la Polaroid Corporation.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Edwin Land et ses collaborateurs furent très impliqués dans l’effort de guerre américain. La polarisation artificielle trouvait en effet de très nombreuses applications, notamment dans les viseurs d’armement et bien sûr les lunettes protectrices que portaient les soldats; les «Goggles» Polaroid du général Patton font partie de la légende du personnage. L’extraordinaire créativité d’Edwin Land servit alors à l’élaboration de très nombreux dispositifs: viseurs d’élévation, viseurs de chars et de mitrailleuses, télémétrie infrarouge, optiques de navigation, cartographie en relief, etc. Les nécessités d’approvisionnement en matière première amènent même la Polaroid Corporation à réaliser la synthèse artificielle de la quinine — un événement d’importance en pharmacologie. Land s’intéressait alors à la quinine non pas pour ses vertus curatives, mais parce que le sulfate de quinine est l’un des matériaux dichroïques qui entre dans la composition de ses polarisants artificiels. À cette époque, Edwin Land fut inopinément confronté au problème de la photo instantanée. Un jour de 1943, sa fille Jennifer lui demanda brusquement pourquoi elle ne pouvait pas voir tout de suite les photos qu’ils venaient de faire ensemble l’après-midi. L’idée germa dans l’esprit de Land, et ce nouveau défi le tint éveillé toute la nuit: il commença à imaginer les grandes lignes d’un procédé de traitement photographique instantané. Bientôt débarrassé des-contraintes de la guerre, Land entraîne toute son équipe sur le projet. Et, le 21 février 1947, il présente lui-même un prototype aux membres de l’Optical Society of America.

Mais il faudra encore attendre presque deux ans pour aboutir à la commercialisation du procédé, le 26 novembre 1948. Celui-ci, en noir et blanc, ou plutôt en tons sépia, était loin d’avoir les qualités actuelles du système. Aussi Edwin Land entreprit d’améliorer son procédé et de le diversifier: images à ton neutre, puis images en couleurs, appareils amateurs et appareils industriels ou scientifiques, film intégral sans déchet. À chaque étape, Land conduisait les recherches de façon intense et toujours avec la même motivation enthousiaste qu’au début. L’extraordinaire réussite commerciale du Polaroid et les honneurs successifs n’avaient guère modifié sa façon de vivre, privilégiant principalement la recherche. En effet, avec les années, il s’organisa pour être moins impliqué dans les problèmes de fabrication. Ses proches collaborateurs connaissaient bien son laboratoire personnel où il organisait des séances de travail intensif, d’où chacun sortait épuisé, mais satisfait d’avoir exploré à fond les hypothèses en cours. La totalité de ces séances n’était pas exclusivement orientée sur l’instantané, une grande partie correspondait à la formation de nouveaux chercheurs ou à des travaux plus généraux sur la lumière et sa perception. Ainsi Land élabora-t-il une remarquable théorie sur la vision des couleurs: la théorie Rétinex. À sa mort, l’ensemble de ses travaux font l’objet de cinq cent trente-sept brevets.

En 1980, Edwin Land fonda le Rowland Institute for Sciences, dont il s’occupera à plein-temps à partir de 1982, après son départ officiel de la Polaroid Corporation.

Personnage complexe, Edwin Land ne s’intéressait pas qu’aux seules sciences. Il était également passionné d’arts décoratifs et, bien sûr, de photographie. Il sut obtenir la collaboration de grands photographes comme Ansel Adams, qui fut consultant à la Polaroid Corporation pendant de très nombreuses années. Les actions de mécénat de Land furent nombreuses et parfois spectaculaires. Par exemple, la réalisation et le don aux musées de photographies couleurs instantanées grandeur nature de tapisseries de Beauvais ou de fresques de Raphaël. Il analysa de façon pertinente les implications artistiques spécifiques à l’instantané, où le créateur photographe, en relation directe entre son sujet et son œuvre en cours d’élaboration, se retrouve dans des conditions similaires à celles des autres artistes picturaux lors de l’élaboration de leur œuvre.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • land — land …   The Old English to English

  • land — land …   English to the Old English

  • Land- — Land …   Deutsch Wörterbuch

  • Land — Land, n. [AS. land, lond; akin to D., G., Icel., Sw., Dan., and Goth. land. ] 1. The solid part of the surface of the earth; opposed to water as constituting a part of such surface, especially to oceans and seas; as, to sight land after a long… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Land ho — Land Land, n. [AS. land, lond; akin to D., G., Icel., Sw., Dan., and Goth. land. ] 1. The solid part of the surface of the earth; opposed to water as constituting a part of such surface, especially to oceans and seas; as, to sight land after a… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • land — n 1: an area of the earth usu. inclusive of improvements, bodies of water, and natural or man made objects and extending indefinitely upward and downward compare air right 2: an estate, interest, or right in land land means both surface and… …   Law dictionary

  • Land — may refer to: The part of the Earth that is not covered by water Ecoregion Landscape Landform, physical feature comprises a geomorphological unit Land (economics), a factor of production comprising all naturally occurring resources Land law Real… …   Wikipedia

  • Land — (Pl. teils Länder, selten Lande; ahd. lant) steht für: den nicht von Wasser bedeckten Teil der Erdoberfläche, die Landfläche eine abgrenzbare, durch gemeinsame naturräumliche Merkmale bestimmte Region, Landstrich, siehe Landschaft ruraler,… …   Deutsch Wikipedia

  • Land — /land/, n. Edwin Herbert, 1909 91, U.S. inventor and businessman: created the Polaroid camera. * * * I In economics, the resource that encompasses the natural resources used in production. In classical economics, the three factors of production… …   Universalium

  • LAND — Le terme allemand das Land , neutre, revêt plusieurs significations. Il désigne la partie du globe terrestre qui n’est pas recouverte de lacs, de mers ni d’océans et permet de faire la distinction entre campagne (das Land) et ville (Stadt ); il… …   Encyclopédie Universelle

  • Land — sehen: dem Ziele nahe sein, Aussicht haben, mit einer Sache zu Ende zu kommen. Die Redensart stammt von der Seefahrt. Klaus Groth (1819 99) schreibt in seiner Gedichtsammlung ›Quickborn‹ (Gesammelte Werke I,48): »Geld muss sin Vetter em gebn,… …   Das Wörterbuch der Idiome